Roberto de Oliveira

Auteur, compositeur, arrangeur,

Multi-instrumentiste

Biographie

Roberto-de-Oliveira-800.png

Crédit photo : ©Philippe Quevauviller

Roberto de Oliveira est un auteur, compositeur, arrangeur et multiinstrumentiste brésilien, né à Fortaleza, et basé à Lille depuis 2009 en tant que directeur musical du collectif Brasil Afro Funk. Autodidacte, Roberto étudie la musique en écoutant son grand-père tous les dimanches à l’accordéon. Ensuite, il suit une formation au Centro Educacional Padre João Piamarta à Fortaleza, puis poursuit au Conservatoire à Rayonnement Régional de Lille au côté de Christian Bogaert. Membre de l’OMB (Ordre des Musiciens du Brésil), il effectue plusieurs tournées en Europe au sein de l’Orchestre Dona Luíza Távora, et joue notamment à deux reprises devant le pape Jean-Paul II au Vatican (1997-2000). Par la suite, il accompagne de nombreux artistes et groupes de Musique Populaire Brésilienne et internationaux. Lors de son arrivée en France en 2009 en tant que directeur musical du Ballet Art Populaire de Fortaleza (BAPF), Roberto décide de poser ses valises à Lille à l’invitation du collectif Brasil Afro Funk. 


En 2013-2014, il réalise une résidence artistique pendant 6 mois dans le bassin minier (Communauté de Commune du Cœur d’Osrevent). Ce travail auprès des harmonies d’anciens mineurs et écoles de musique met en dialogue le Nord de la France et le Nordeste du Brésil par le biais du frevo (musique typique du carnaval de Recife). Ce projet lui ouvre les portes de Lille 3000 qui organise en 2015 une parade appelée RENAISSANCE dans les rues de Lille pendant laquelle il dirige les harmonies et écoles de musiques (représentant plus de 300 musiciens). De 2015 à 2017, il participe à l’enregistrement de deux opus de l’artiste Toninho Almeida en tant que compositeur et instrumentiste (Deu forró no samba et Intact). Il enregistre un album de choro avec le groupe Os Brasileirinhos en tant qu’instrumentiste et compositeur. En avril 2017, il lance son premier album solo « Sertão » (funk, frevo, forró, jazz, samba), qui honore les maîtres brésiliens Sivuca et Oswaldinho, à l’occasion d’un bal à Lille-Fives. En tant que directeur artistique de l’Association Açaí, Roberto organise le premier festival de choro du Nord de la France en 2018 : le Lille Choro Festival. Ce travail possède un volet éducatif de formation de chorões (musiciens de choro), de sensibilisation dans les écoles, maisons de retraite, conservatoires, et enfin de diffusion (organisation de concerts à Lille-Bruxelles-Paris). L’enregistrement d’un album de choro du trio Caldo de Cana (Roberto de Oliveira, trombone/mandoline ; Rosivaldo Cordeiro, guitar 7 cordes, mandoline ; Osman Martins, cavaquinho, pandeiro) a lieu à l’automne 2018 pour appuyer l’organisation de ce festival inédit.


Roberto croise la route de Philippe Quevauviller lors du premier Festival de Choro de Lille en 2018. Il est invité en octobre 2019 à participer à la programmation Bossa Flor dans le cadre d’un mini-festival franco-brésilien. A la mandoline et au trombone, il participe au projet « Brassens dans tous ses états » avec le trio Soltacorda composé de Vitor Garbelotto, Osman Martins et lui-même.