Stéphanie Scultore

Autrice, compositrice, chanteuse, comédienne, enseignante

Biographie

Bio-Stephanie-Scultore.jpg

Crédit photo : ©Francis Schrauwen

Née en 1987, Stéphanie Scultore est une artiste vocale française, chanteuse, autrice, compositrice, comédienne et enseignante. Elle commence la musique très jeune, le piano puis la guitare et étudie le chant jazz au JAM à Montpellier tandis qu’elle s’intéresse au théâtre et aux traditions de spectacle vivant. 


Partie ensuite pour Paris, elle entre dans la classe de Marc Ernotte au conservatoire d’art dramatique du VIIIème et participe en parallèle à de nombreux stages dont beaucoup ont lieu à la cartoucherie de Vincennes et sont dirigés par des metteurs en scène et pédagogues qu’elle admire (Ariane Mnouchkine, Yoshi Oida, Philippe Hottier, Tapa Sudanna, Yves Sioui-Durant et Catherine Joncas de la Compagnie Ondinook) avant d’entrer à l’INSAS (Bruxelles) en mise en scène en 2010. 


Désireuse de creuser dans les racines des arts vivants et le lien essentiel entre les aspects traditionnels, populaires et sacrés, ses origines méditerranéennes (née à Nîmes dans le sud de la France d’une famille d’origine italienne, portugaise et d’Afrique du Nord) lui fournissent un vaste champ d’inspiration. 


Attachée d’une part à l’univers de l’enfance et à la recherche d’un langage à la fois poétique et direct, familier, elle développe pendant ses études des projets d’écriture s’apparentant à l’autofiction « Manou je t’aime » (radio), « Un été à Noël » (théâtre) dans lesquels elle tente de traduire par sa musicalité, ses accents, ses rythmes et ses couleurs, une « langue familiale », fruit des mélanges dont elle est issue. 


Le monde des sons restant son « monde de prédilection », la musique (re)prend peu à peu une place essentielle dans sa pratique. Elle prend des cours de chant jazz avec Chrystel Wautier et au Lemmensinstituut avec Lynn Cassiers. Le jazz la fait plonger dans la musique Brésilienne, d’abord la bossa nova et puis la samba, le choro et toute la musique la musique populaire brésilienne et traditionnelle.  


En 2016 elle rencontre Matteo Carola (guitariste) qui rentre à peine du Brésil et ils créent ensemble avec Mathieu Robert (saxophoniste soprano), et Falk Schrauwen (percussionniste) le quartet ROSA. Rassemblés autour de la musique populaire brésilienne et de leurs propres compositions et textes, ils prônent ensemble une poésie populaire et désirent remettre à l’honneur à travers le répertoire brésilien et la langue française et portugaise, une musique acoustique, exigeante et pour autant populaire et fédératrice.


La même année elle fait un premier voyage au Brésil, à Rio, où elle étudie auprès de la chanteuse Nina Wirtti principalement, mais aussi du chanteur Ronaldo Gonçalves et prend quelques cours de guitare et percussions. C’est aussi durant ce voyage qu’elle rencontre le cavaquiniste et peintre João Callado, auteur des peintures qui illustrent le nouvel album de ROSA « Chorando Sim » sorti en octobre 2019 sous le label Bossa Flor. Moitié compositions - moitié adaptations, il est enregistré et mixé par Rudy Coclet.

Curieuse d’approfondir le travail vocal dans une approche plus globale du corps et des mécanismes internes, elle suit des cours de formation à la méthode Feldenkreiss avec Sylvie Storme et François Combeau qui lui ouvrent de nouvelles perspectives d’exploration. Dans cette quête et aventure à travers le corps et la voix, elle est initiée à la Capoeira Angola en 2019 lors d’un nouveau voyage à Rio de Janeiro, par Mestre Rodgerio. Immédiatement passionnée et très inspirée par cet art, ses sons, ce nouvel univers ou le populaire et le sacré s’entremêlent et jouent ensemble, au son du berimbau, elle poursuit cette pratique à Bruxelles auprès de Charel Perêrê d’Angoleiros do Mar.
On la retrouve dans plusieurs projets musicaux notamment dans le quartet ROSA avec qui elle crée plusieurs projets : « A viagem » (album EP) , « ROSA canta Cartola », « ROSA au milieu des guitares » en partenariat avec la guitariste Sandrine Vuidart et ses 24 élèves de guitare classique, « Chorando Sim » leur nouvel album, et un nouveau projet en cours de création …  Mais aussi dans quelques projets théâtraux et performatifs, et fait à ce titre partie de l’équipe de la prochaine création chorégraphique d’Adèle Vandroth « Fatras ». 


Enfin, Stéphanie enseigne également le chant en groupe et individuel pour adultes et enfants, le travail vocal, notamment pour les comédiens et est en charge de l’Atelier de formation vocale au Cours Florent à Bruxelles depuis 2018. Dans tous les travaux qu’elle entreprend (en tant qu’artiste ou enseignante) la musique y tient toujours une place fondamentale pour son caractère universel et sa capacité à parler et rassembler au-delà de tout clivage.


Son lien avec la dynamique Bossa Flor est d’une part via la programmation musicale (et le label) de l’association, et le projet d’album « Brassens dans tous ses états » dans lequel elle enregistrera plusieurs titres en duo avec Philippe Quevauviller et d’autres musiciens. 

Bruxelles - Belgique

©2020 by Bossa Flor