Osman Martins

Auteur, compositeur, producteur, cavaquiniste, guitariste, percussionniste, chanteur

Biographie

Bio-Osman-Martins-800.jpg

Crédit photo : ©Philippe Quevauviller

Osman Martins est né à Bahia au Brésil en le 12 octobre 1961. Très tôt, il s’intéresse à la musique et entre deux parties de football, regarde les musiciens jouer dans la rue. Il est particulièrement fasciné par le « cavaquinho », petite guitare brésilienne à quatre cordes. L’objet de ses rêves lui est offert le jour de son dixième anniversaire, et dès ce moment-là, il en jouera chaque jour. A quinze ans Osman s’inscrit à l’école Curson et prend des cours de  cavaquinho avec le Maestro Robinson Miguel, guitariste très réputé au Brésil. Il est diplômé avec grande distinction et s’affirme progressivement comme l’un des meilleurs joueurs de la « petite guitare » de São Paulo. Il se produit dès ce moment un peu partout au Brésil et fait une tournée européenne avec le groupe « Oba-Oba » à l’issue de laquelle il s’installe à Rome. 


En 1987 Osman prend la direction de Bruxelles, où il décide de s’installer tout en continuant à se produire régulièrement à travers l’Europe avec le groupe Samba Tuque (Allemagne, Suisse, Turquie). Osman compose et s’intéresse à différents projets dans lesquels il peut interpréter les rythmes traditionnels de son pays en les métissant avec d’autres musiques. Le projet « Caminhada » propose ainsi un mélange détonnant de musique brésilienne et de reggae. Il forme ensuite le groupe « Batida de Samba » qui représente tout le métissage du Brésil. Ses compositions empreintes de douceur, de nostalgie font rêver à un Brésil idyllique où tout ne serait que poésies, musiques et parfums. 


En 2005 Osman et son groupe « Euro Samba » se lance dans un répertoire basé sur les rythmes sud-américains, samba, salsa, bossa nova, pagode, baião, l’afoxé, chorinho et tous les rythmes du Brésil. Osman accentue encore les rythmes et mélodies « fusions » telles que samba-fusion, samba reggae. Une musique du monde par excellence. Il est invité à participer à une compilation de l’émission de la RTBF « Le Monde est un Village », sur laquelle il propose des compositions originales. 


En Juin 2008, Osman lance un nouvel album intitulé « Motivo De Alegria ». Son chemin croise alors celui de Pierre Gillet, avec lequel il entame un partenariat passionnant entre son cavaquinho et la guitare brésilienne à 7 cordes de Pierre qui se traduit par l’album « Parceria ». En quelques années, Osman Martins est devenu l’un des artistes brésiliens les plus cotés en Europe, à travers un répertoire mélangeant samba, bossa-nova et choro.


Son dernier projet artistique « Vontade Saudade » est le fruit d’une rencontre avec un jeune arrangeur talentueux, Pierre Slinckx, et le Quatuor à cordes MP4 (violons et violoncelle). C’est à un voyage dans la saudade, sentiment typiquement brésilien, que nous invite l’artiste afin de nous connecter à un savant mélange ente traditions et modernité. Ce projet, initié par Didier Mélon, a été présenté pour la première fois au Théâtre 140 à Bruxelles en avril 2015. 


Osman porte en lui cette ouverture généreuse permettant une compréhension originale de la bossa nova, la samba ou le chorinho. Il nous invite dans son univers artistique aux multiples facettes qu’il partage dans ses enseignements, par exemple dans le cadre de Muziekpublique. C’est cette ouverture vers les autres et sa passion pour les partages musicaux qui lui a fait rencontrer de nombreux musiciens au long de son riche parcours. 


Il est invité par Philippe Quevauviller en juin 2011 à participer, avec Pierre Gillet, aux « Bossafolies du BAO », et il participe au lancement du Festival Âmes Latines en 2014 dans lequel il propose un quartet illustrant le métissage du Brésil autour d’un répertoire basé sur les rythmes sud-américains, samba, salsa, bossa nova, pagode, baião, afoxé, chorinho et d'autres rythmes du Brésil, avec Vincent Penasse (saxophone, flûte), Junior Martins (percussions) et José Alvaro (basse).


Sa curiosité pour des liens entre la musique brésilienne et la chanson française lui a aussi fait croiser la route de Didier Sustrac pour une participation à son album « Ostende Bossa » en 2016. L’invitation de ce dernier dans la programmation Bossa Flor l’année suivante fait qu’Osman rejoint plusieurs concerts en 2018-2019 et une rencontre en guitares en février 2020. De cette rencontre est d’ailleurs né le projet « Cordes enchantées » de Bossa Flor auquel il participe avec Luiz de Aquino et Vitor Garbelotto.

Bruxelles - Belgique

©2020 by Bossa Flor