Marion Rampal

Chanteuse, parolière, compositrice

Biographie

www.marionrampal.com

Bio-Marion-Rampal-800.jpg

Crédit photo : ©Marie Rouge

« Empêcheuse de chantonner en rond, trop follement éprise de la musique pour la ranger dans des boîtes étanches, Marion Rampal, telle Nina Simone ou Joni Mitchell, n’en fait qu’à sa tête, qu’elle garde aussi près des étoiles que du cœur » (Richard Robert, Nuits de Fourvière). Hors du temps, imperméable aux modes, d’une magnifique inventivité et somptueusement émouvante, Marion Rampal est une songwriter totale qui nourrit un répertoire éminemment personnel et d’une luxuriante créativité : de la folk song la plus emblématique aux partitions classiques, des intonations pop aux confidences blues, sa voix s’impose en véritable instrument.


Née en 1980 à Marseille, Marion Rampal est chanteuse et autrice. Elle étudie la musique et le chant au gré des rencontres et des cadeaux fantaisistes de l'existence : une maman qui invente des berceuses façon Michel Legrand, un grand-père pianiste qui joue tout Nat King Cole en Fa, quelques cours de flûte – mais rien à voir avec le flûtiste !-, de piano, une fabuleuse chorale de lycée qui fait le tour d’Europe…puis elle noircit dès l’adolescence des carnets de chansons — en Anglais -, passionnée par Patti Smith, Jim Morrison, Jeff Buckley, Joni Mitchell et Leonard Cohen. Ses amours Rock & Folk la portent en 1998 à fonder le groupe Wesh Wesh avec François Richez pour lequel el compose les textes et co-signe les musiques, puis le duo We Used to Have a Band. Marion collabore également avec le guitariste Tristan Loriaut sur un projet consacré à la poésie de Jim Morrison : Open Wild.


De 2002 à 2004 elle étudie à IMFP et au Conservatoire de Marseille. Elle monte un projet en sextet en hommage aux premières Bandes originales des films de Walt Disney : Super Kali & The Fragili-Sticks en collaboration avec le guitariste et compositeur Rémy Jouffroy.


A l’occasion d’une commande pour les Jeunesses Musicales de France, elle crée aux côtés de Benjamin Rando, pianiste, le spectacle « I Got Plenty ! », une adaptation musicale et narrative autour de l’opéra de G. Gershwin, Porgy & Bess. Elle participe à de nombreux projets de cabaret, théâtre et de création contemporaine, en tant que chanteuse ou narratrice, notamment auprès des collectifs « Territoire3 » ou « La Force Molle ». 


Depuis 2005, elle collabore à plusieurs créations au sein de la Compagnie Nine Spirit sous la direction artistique de Raphaël Imbert. C'est sur son label qu'elle écrit et sort « Own Virago » en 2009. En 2011, Marion est la voix et la plume de « Vertigo Songs » de Perrine Mansuy (Laborie/Abeille 2011).


Remarquée auprès d’Archie Shepp avec qui elle collabore depuis 2012 en France et aux USA , elle rejoint l'Attica Blues et le Quintet d'Archie Shepp (l’album « I Hear the Sound », Archieball /HM2013, nominé aux Grammy Awards), Ensuite elle enregistre « Heavens » puis « Music Is My Home » avec Raphael Imbert pour Jazz Village (Jazz Village/HM 2013).


Depuis longtemps passionnée par une recherche poétique sur ce qu’elle nomme « les gestes du Blues », et inspirée par ses voyages en Louisiane et à New York, elle se lance dès 2013 dans l’écriture de « Main Blue », aux côtés d’Anne Paceo et de Pierre-François Blanchard. L’album, composé en anglais et en français, sort en 2016 sur le label E-motive records (Sélection Fip et artistes de l’année Jazz Radio).


Interprétant le « Dido’s Lament » de Purcell ou un lied de Schubert, Marion Rampal poursuit également une pioche buissonnière mais toujours exigeante dans le répertoire classique pour y trouver de nouveaux standards. La chanteuse prête sa voix aux grands airs du cabaret berlinois années 30 aux côtés du Quatuor Manfred dans le projet « Bye Bye Berlin » en 2018 (chez Harmonia Mundi/PIAS pour lequel elle est nominée au prix Opus Klassik en 2019).


Enfin, la songwriter prête avec plaisir ses mots aux voix et aux musiques des autres. C'est ainsi qu'elle signe des textes pour la chanteuse Virginie Teychené, pour Anne Paceo (dans « Circles », interprêté par Leila Martial) ou Raphaël Imbert (dans « Music is my Home », interprêtés par Leyla McCalla, Alabama Slim et Big Ron Hunter).
Elle forme avec Pierre-François Blanchard un duo aux multiples cordes qui revisite de manière insolite et libertaire mélodies et lieder. Leur actualité commune est la sortie de l’album « Le Secret » (Music Ovation) en 2019. 


Sa croisée de chemin avec Bossa Flor se fait en 2017 pour la présentation avec Pierre-François de l’album « Main Blue ». Elle rejoint depuis la programmation Bossa Flor pour un rendez-vous annuel, avec une présentation de l’album « Le secret » en février 2020. 

Bruxelles - Belgique

©2020 by Bossa Flor