Marcos Della Rocha

Batterie

Biographie

Bio-Marcos-Della-Rocha-800.jpg

Crédit photo : ©Stefan Liebich

Marcos Della Rocha, né en 1986 à São Paulo, il commence à jouer de la batterie de manière autodidacte à l'âge de 10 ans. Il grandit dans un environnement où beaucoup de musique est disponible sous forme de disques et de cassettes audios, et il l débute comme la plupart des batteurs. Marcos assemble son premier « kit » à partir de pots, de boîtes en plastique et de morceaux de métal. C’est en 1997, lorsque sa famille s’installe à l'intérieur de l'État, à Vinhedo, qu'il reçoit son premier ensemble de batterie comme cadeau d'anniversaire. Au début, le rock et le grunge ont été les premiers styles qu’il a explorés, il s’est ensuite tourné vers le son de Chuck Berry, des Beatles, de Nirvana et de Pearl Jam. En peu de temps, Marcos s'est intéressé au pop-rock brésilien, ainsi qu'au MPB. Il apprend sur des disques de Caetano Veloso, Gilberto Gil, Alceu Valença, Secos e Molhados, mais c'est João Barone, batteur de Paralamas do Sucesso, qui a eu la plus grande influence au début de son apprentissage. Marcos a également toujours été intéressé par les percussions brésiliennes. Accompagnant ses parents dans les cercles de samba amateurs, il commence à apprendre les schémas de base du pandeiro et du tamborim. Mais c'est en 2000 qu’il approfondit cette instrumentation.


En raison d'une opération au pied droit, Marcos n'a pas pu jouer de la batterie pendant un an. Il a donc approfondi les études du pandeiro avec Marcos Suzano comme base de travail. La même année, il rejoint le groupe « Trombada Auê », qui tourne dans la région de Campinas (São Paulo). Le groupe mélangeait le rock progressif avec des rythmes brésiliens, ce qui l'a initié à ce genre. Depuis, il a commencé à écouter et à explorer l'univers de Yes, King Crimson, Gentle Giant, Willy Verdaguer et Humahuaca, Mutantes et d’autres groupes dans le même style.


Il traverse une période de difficultés techniques pour l’accompagnement de ses nouvelles idoles (parmi lesquelles Bill Bruford). Son frère Daniel Rocha et Carlos Bauzys, membre du groupe dans lequel il joue, le persuadent d'étudier la musique de manière formelle. En 2004, il rejoint ainsi le Conservatoire d’Art Dramatique Musical Dr. Carlos de Campos de Tatuí, où il étudie les percussions symphoniques avec Agnaldo Silva et Javier Cesares. L'année suivante, il s'inscrit au cours de percussion à l'Université d’Etat de Campinas Unicamp.


Au cours des cinq années suivantes, Marcos Della Rocha participe à plusieurs projets de percussions contemporaines et de groupes de musique instrumentale, de jazz brésilien, entre autres projets d'auteurs de chansons. Parmi eux, GRUPU - groupe de percussion Unicamp, Coletivo Orquestral Unicamp, Quarteto Sinapse, Alexei e a Banda Toda, Tambaleio, Cumpay Tumbao, Orquestra Heartbreakers, Banda Montuno, Trio Tarrason, entre autres. Pendant ses études, l'intérêt pour l'improvisation s'est accru et Marcos a commencé ses études formelles de Jazz avec Pepa D'Elia (Toquinho, Roberto Menescal, Dominguinhos, Gilberto Gil entre autres).


De 2010 à 2011, Marcos a également joué sur la scène du théâtre musical, participant à l'édition de partitions pour des spectacles tels que Chicago, Xanadú, Alô Dolly et A Gaiola das Loucas, jouant dans ce dernier le rôle de batteur et de répétiteur de l'orchestre. C'est en 2011 qu’il fait ses débuts internationaux en France et en Italie avec le Quatuor João Silveira. L'année suivante, il joue également au Ubud Village Jazz Festival à Bali, en Indonésie, avec le Trio Ventura.


En 2015, Marcos s'est installé à Gand, en Belgique, pour poursuivre ses études de batterie de jazz, en suivant le programme de jazz du Conservatoire royal de Gand, sous la direction de Toon Van Dionant, Arnoud Gerritse et Lander Gyselinck. Une fois installé en Belgique, il a rejoint des projets tels que Eclectiv, P'Tit Cons avec Bart Maris, Bossa Flor, Sevenz, Laughing Bastards, jouant dans des festivals tels que Roselare Jazz, Jazz lab series - Ronse (groupe d'ouverture pour Dré Pallemaerts), Jazzenede 2016, Gentse Feesten 2018, Bijloke Muziek Centrum entre autres. Actuellement, Marcos se consacre à la sortie du dernier album de Laughing Bastards, « Unananimal » et travaille également à la sortie d’un EP de son propre quatuor Hosha.


Parmi les projets qui participent à la dynamique Bossa Flor, l’un est le duo SevenZ de guitares sept cordes avec Benoît Minon et Pierre Gillet, dans lequel il est percussionniste (www.sevenz.be). Le groupe revisite à sa manière le choro brésilien. Marcos a rejoint le Sextet Bossa Flor en 2018 et a participé à l’enregistrement de l’EP « Feminino ».

Bruxelles - Belgique

©2020 by Bossa Flor