Éric Guilleton

Auteur, compositeur, guitariste, chanteur

Biographie

www.ericguilleton.com

Bio-Eric-Guilleton_photo-Tristan-SEBENNE

Crédit photo : ©Tristan Sebenne

Éric Guilleton débute sa carrière en 1983 dans les petites salles de Paris et du Dauphiné. On le retrouve bientôt lauréat du disque international de la jeunesse avec la chanson « les enfants du Sahel », prix remis par le ministre Alain Calmat. Il se distingue également au forum chansons du Val de Marne, aux « Habits du dimanche » de TFT, au tremplin du Printemps de Bourges, au Midem… Il participe à la création d’un spectacle et d’un disque « Chansons rock / franco-allemand » et décroche ses premières télévisions en Allemagne. En 1987-88, Éric chante à plusieurs reprises en Allemagne, se produisant notamment devant François Mitterrand et Helmut Kohl à Berlin dans le cadre des manifestations « Berlin capitale des cultures européennes » dont il est le directeur artistique pour la chanson. Il monte différents spectacles à Bayreuth avec l’office Franco-Allemand pour la jeunesse et entame différentes tournées en Europe, en Inde (Bombay, Calcutta, Madras, Hyderabad, Delhi, Madras), en Asie (Singapour, Hongkong, Corée du Sud, Thaïlande) et à l’Île Maurice. Son périple de globe-chanteur le ramène en Allemagne, à Cologne, où il enregistre une série d’émissions de télévision, puis il repart en vadrouille, cette fois en Afrique (Nigeria, Burundi, Zaïre, Rwanda).


En 1991, il sort son premier album « Le vent des fous » (K maïeu Cie) et chante cinq semaines au « Sentier des halles » et dans le cadre de la programmation du Festival de Marne et du Festival Chorus des Hauts de Seine.  Les années 1992-93 le voient en concert à Belfast, en tournées en France, Grèce et Bulgarie. En 1995, il enregistre en direct et en public son deuxième album « Devine » (K maïeu Cie) et se produit dans 50 représentations au Théâtre du Tourtour. Il enregistre un album « Les voix neuves de la chanson française » qui est vendu au profit de l’association « Le rire médecin ». Éric part en tournée au Cambodge en 1996 avec Pierre Barouh pour la fondation Danielle Mitterrand.


Il est accueilli en résidence à Dourdan en 1996-98, où il crée deux spectacles, et réalise deux albums de chansons d’enfants. Éric compose alors pour Pierre Barouh, Pierre Louki et Allain Leprest. Il repart en tournée au Cambodge en 1999 à l’invitation du centre culturel français. Son troisième CD « Et s’il était deux fois » sort en 2000 chez Saravah, et est présenté en concert au Théâtre du Tourtour et au Sentier des Halles. En 2001, il est en résidence à la Frenaye (Seine Maritime) où il réalise un disque de chansons d’enfants « Les mots simples ». Une nouvelle expérience l’appelle en 2002 sous la forme d’une tournée « Chant ‘appart’ ». La même année, il est invité dans le cadre du Printemps des poètes à la Sorbonne et au marché de la poésie. Il dirige différents ateliers d’écriture collective « La Mémoire en Chantant » dans des quartiers et de villages, et réalise trois disques autour de cette parole collective.


En 2003, il dirige un atelier d’écriture, compose les musiques, réalise un disque pour les établissements Koënigswarter, et monte en avant-première « La mémoire enchantée » avec la troupe de comédiens Baptiste & Cie qui fera l’objet d’un CD. Dans le cadre d’un autre atelier qu’il dirige, il réalise les arrangements pour un court-métrage sur le thème du regard en région Nord-Pas de Calais. La même année, il crée le premier Festival de chansons d’Etampes « Et t’en parles à ton voisin » dont il est le directeur artistique, et il publie ses poèmes dans la nouvelle anthologie des poètes francophones (Les lettres du temps, JP Huguet, éditeur) en partenariat avec France Culture.


Un nouvel atelier d’écriture « De la Pierre à la Plume » est développé sous sa direction en 2004-2005, et il monte cinq spectacle à Lagny Sur Marne « Et si le musée s’en amusait » autour du patrimoine de la ville et des œuvres picturales du musée Gaetien Bonnet. Il écrit pour la chanteuse Ann’Clair et tourne le spectacle « Chanson d’un jour, Poésie pour un soir » avec le poète Matthias Vincenot. 


Courant 2006, il est accueilli par la ville d’Etampes dont il est toujours à ce jour Artiste en résidence. Il publie son premier recueil de poèmes « Vivre à dix centimètres du bonheur » (Aumage édition) et sort son quatrième CD « Paradis provisoire » produit par Pierre Barouh (Saravah) en mars 2007 qui est présenté au Théâtre de l’Européen. Éric est référent du cursus « auteur, compositeur, interprète » aux ACP la manufacture chanson depuis 2008 (où il est par ailleurs professeur d’écriture textuel depuis 2000). Il dirige aussi une série d’ateliers d’écriture « Une chanson à Fleury » à la prison de Fleury-Mérogis.


Côté scènes, vous l’avez croisé à l’Espace Kiron, à l’Espace Christian Dente, au Théâtre du Gymnase, au Théâtre du Splendid, au Café de la danse, au Vingtième théâtre… L’année 2009 le mène à nouveau au Cambodge et au Vietnam pour une série de concerts. Il met en musique et enregistre cinq poèmes du poète italien Giovanni Dotoli sous la forme d’un Livre disque « La voix Lumière » (Les éditions du Cygne). Il dirige en 2010 un atelier d’écriture sur les quartiers dit sensibles de la ville de Pithiviers et enregistre le disque « Les meilleurs amis du monde », puis un autre atelier à la résidence « La sérénité » de Lagny sur Marne, et recueille la parole des anciens qu’il met en musique. Il assure alors la direction musicale avec Etienne Champollion du Livre disque « L’âge de mes désirs » de Matthias Vincenot (éditions le temps des cerises, le merle moqueur). Éric participe au Festival Découvrir de Concèze, au Festival Chansons de Paroles de Barjac, aux rencontres de la chanson francophone de Prémilhat, à Thou bout de chant (Lyon). Il a écrit et enregistré son cinquième CD « Une ville, un soir » qui est sorti le 21 janvier 2012 (produit par MKP). Il a fêté ses trente ans de chansons en compagnie de l’ensemble Découvrir en 2014. 

Son nouveau disque « Ces temps d’errance » est sortie à l’automne 2015 (orchestration Etienne Champollion). La même année, il remporte le prix « du Moulin à Sel » avec sa chanson « l’eau et le sel » à Sulzbach en Allemagne. Il part en tournée en France autour d’un travail sur le Carnaval des animaux de Camille Saint Saëns avec les concerts de poche. En parallèle, Éric poursuit ses ateliers d’écriture à la maison d’arrêt de Fleury- Mérogis. En 2016, il participe à la « fabrique à chansons » en partenariat avec la SACEM. 


A l'instar de ses fibres musicales, Éric est auteur et peintre. il dit de son travail de coloriste que tout est venu d'un heureux hasard, d'une succession de maladresses, il en a fait une activité dominicale de grande valeur artistique. En août 2016 paraît un livre de ses dessins « Mes Dessins Du Dimanche » (Édition Vox Scriba). Deux ans plus tard, un autre livre est publié « Un coup d’été dans l’eau » également chez Vox Scriba et illustre le recueil « le ventre de la méditerranée » de Pascale Angles. Éric réalise d’autres travaux d’illustration comme la couverture du recueil de poésie « j’ai vingt ans » de Matthias Vincenot (Fortuna Editions), une affiche pour les estivales poétiques de Tarascon sur Ariège, et participe à l’exposition Dessins & Toiles « L’écho de l’autre » au Forum Léo Ferré. En 2019, il dessine la couverture du CD « Si ’ de Pierre-Michel Sivadier ( ex- Tension Records).


Éric croise la route de Philippe Quevauviller en 2014 lors d’une soirée anniversaire des 80 ans de Pierre Barouh. Ils se retrouvent sur scène en 2017 à Bruxelles pour rendre hommage à leur ami commun, un an après sa disparition, puis de nouveau en 2018 à Bruxelles où il partage la scène avec Didier Sustrac avec lequel il se produit l’année suivante autour de chansons du répertoire cajun. 2020 marque la sortie de son 8ème album « 1959 » qui sort sous le label Bossa Flor Music. 

Bruxelles - Belgique

©2020 by Bossa Flor