Dominique Cravic

Guitariste, compositeur, auteur, interprète

Biographie

Bio-Dominique-Cravic-800.jpg

Crédit photo : ©Adrien Quevauviller

Dominique Cravic, né en 1946, guitariste autodidacte attiré par le jazz, le rhythm and blues, le musette, fera ses classes auprès du concertiste Ramon Cueto. Il étudie la guitare classique et obtient une maîtrise de musicologie à l’Université de Paris-VIII. 


Au milieu des années 80, il monte le groupe « Cordes et Lames » avec Francis Varis, un quartet basse, batterie, accordéon et guitare. Ils s’y réapproprient le répertoire du jazz/swing/musette et proposent des compositions originales. Ils ont joué et enregistré avec Lee Konitz, Tal Farlow, Steve Lacy, Larry Corryell, Dominique Pifarely et Michel Grallier. Dominique et Didier Roussin autour du jazz, blues  montent le trio « Bluestory » avec Olivier Blavet à l’harmonica chromatique, puis Jean-Jacques Milteau ; consacré au blues d’avant guerre.


Il est le créateur et leader du groupe « Les Primitifs du futur », un ensemble instrumental et vocal dont les influences métissées vont des années 1930 au musette en passant par le blues, le jazz et la biguine. Au début, ils sont cinq-six : Dominique Cravic, Daniel Huck, Jean-Jacques Milteau, Guy Lefèbvre, Didier Roussin… Puis, peu à peu, la famille s’est étoffée. L’idée nait d’une rencontre avec Robert Crumb qui était fan de musette et de musique auvergnate. Les Primitifs du futur ? Une famille de musiciens réunie à l’initiative de Dominique Cravic depuis 1987 avec Daniel Colin à l’accordéon, Daniel Huck au scat et aux saxophones, Jean-Philippe Viret à la contrebasse, Jean-Michel Davis au xylophone, vibraphone, percusssions, et à la batterie, Fay Lovsky au chant, à la scie musicale, au thérémine et au ukulélé, Claire Elzière au chant, Bertrand Auger aux saxophones, Raùl Barboza à l’accordéon, Robert Crumb à la mandoline, Hervé Legeay à la guitare, Mathilde Febrer au violon, Mohammed El Baazi au oud, Khirredine Medjoubi à la darbouka, Mieko Miyazaki au Koto,… qui se retrouvent sur scène et sur disque. Dominique Cravic et Les Primitifs du Futur ont enregistré 4 albums « Cocktail d’amour », « Trop de routes, trop de trains », « World musette » et « Tribal musette » (Universal Jazz). Ils donnent des concerts aux États-Unis, en France, en Europe, au Canada. 


Une rencontre qui marque Dominique Cravic est celle d’Henri Salvador. C’est Jacques Ehrart, ingénieur du son (et voisin), qui le conduit Place Vendôme en lui disant : « Prends ta guitare, on va aller voir un vieux chanteur, c’est pour faire quelques maquettes avec lui ». S’en suit une collaboration pendant de belles années, Dominique enregistre avec Henri Salvador son album « Jardin d'Hiver », et il l’accompagnera pour ses concerts de 2001 à 2005. D’autres albums suivront.


Dominique est membre fondateur du Ukulélé Club de Paris groupe qui relança la vague/mode du ukulélé en France avec Joseph Racaille, Tony Truant, Cyril Lefebvre, Brad Scott, Fay Lovsky, François Ovide et Pierre Sangra. Ils enregistrent ensemble l’album « Manuïa » une production Universal/Jazz. Guitariste, il a accompagné en scène, ou lors de séances d'enregistrement, des artistes de la scène française de la chanson tels qu’OIivia Ruiz, Georges Moustaki, Pierre Louki, Claire Elzière, Charles Aznavour, Gérard Pierron, Pierre Barouh, Hélène Maurice, Annie Papin…


Au début des années 2000, Dominique Cravic rencontre Pierre Barouh, s’en suivent des invitations réciproques lors de concerts qu’ils proposent l’un et l’autre. En 2008, Pierre Barouh sera invité à participer à l’enregistrement de l’album « Tribal musette » des Primitifs du Futur. En 2003, Dominique joue de la guitare et du ukulélé sur l’album de Claire Elzière « la vie va si vite » (production Saravah). 


Depuis 2007, il est directeur artistique, guitariste chanteur pour de nombreux albums produits par Respect Record, label japonais de musiques et chansons du répertoire français : « Claire Elzière chansons d’amour de Paris, vol 1 & vol 2 », « Paris Cinéma », « Le voyage de Django », « Gus versus Tony », « Mon cœur est un accordéon », « Rencontre à Paris », « Rendez-vous à Saint-Germain-dès-Prés »…. Et fait de nombreuses tournées au Japon avec Claire Elzière qu’il accompagne à la guitare, ainsi qu’avec les accordéonistes Daniel Colin, Raùl Barboza et Christophe Lampidecchia, le pianiste Grégory Veux, le contrebassiste Laurent Larcher et la violoniste Mathilde Febrer. 


En 2009, Dominique compose des musiques sur des textes inédits de Pierre Louki, il enregistre et assure la direction musicale du nouvel album de Claire Elzière « Un original, 13 originaux » (production Saravah). En 2011, pour le cinéma, Dominique Cravic et Les Primitifs du Futur participent à la musique du film « Hugo Cabret » de Martin Scorcese. 


En 2013, il participe à la musique de « Marius » de Daniel Auteuil.  La même année, pour le cinéma d’animation, la musique composée par Dominique Cravic « C’est la goutte d’or qui fait déborder la valse » illustre la bande sonore du court métrage d’animation « Goutte d’or » réalisé par Christophe Peladan.


En 2014, il compose les musiques du prochain album de Claire Elzière à partir de textes inédits écrits et proposés par Allain Leprest. Il assure la direction musicale du disque « Claire Elzière chante Allain Leprest » (production Saravah).


Dominique Cravic compose également des musiques destinées à l’illustration musicale, en particulier avec Fay Lovsky pour Cézame Music Agency. Ils composent des mélodies inspirées notamment de la musique antillaise que l'on retrouve sur l'album « Marines » (CEZ 4057/58) ou du blues contemporain dans « American Roadbook » (CEZ 4053/54). Il collabore également à la collection Patrimoine des Productions Frémeaux en qualité de directeur artistique pour les musiques des Antilles, yiddishes, tziganes, d’accordéon, du Brésil et de Madagascar ; il dirige la collection « Les As du Musette » pour le label Paris Jazz Corner.


En 2018, Dominique Cravic compose la musique du film « Trouble » de Catherine Dirand. En décembre 2019, sortie de l’album « Un an à Paris », un florilège de chansons sur Paris interprétées par Dominique Cravic et Claire Elzière, chansons qui illustrent le film-documentaire « Un an à Paris » réalisé par Lionel Isy-Schwartz diffusé dans plus de 50 salles de cinéma au Québec.


En septembre 2020, Dominique Cravic dirigera l’enregistrement d’un nouvel album pour fêter les 80 ans de Daniel Colin, considéré au Japon comme un trésor vivant, produit par Respect Record, Japon.

Bruxelles - Belgique

©2020 by Bossa Flor