Christophe ‘Cacha’ Vaassen

Bassiste

Biographie

Bio-Christophe-Vaassen-800.jpg

Crédit photo : ©Luna Valderrama

Christophe Vaassen, né en 1977, connaît ses premiers émois musicaux à l’académie de musique de Waterloo, où, enfant, il suit des cours de piano et de solfège pendant quelques années. À la même période, il saisira l’occasion d’intégrer la chorale des Pastoureaux - à Waterloo toujours -  dont le répertoire allie chants sacrés et profanes. Il y officiera trois ans en qualité de soprano. Ce fut un premier contact avec la scène (notamment de multiples prestations à Bozar, Bruxelles), les orchestres et musiciens classiques professionnels, une émission TV et, mémorable souvenir, une tournée européenne dans cinq pays alors qu’il a dix ans à peine.


À l’adolescence, il commence à se défouler sur une six-cordes. Période bénie du 25e anniversaire de Woodstock, découverte des Hendrix, Clapton, Led Zep, Pink Floyd, etc. Puis des amis l’approchent : ils cherchent un bassiste et le convainquent de virer sa cuti. Commence alors une valse des concerts au bahut, et il restera confiné à la basse.


Enfin, pas tout à fait : comme d’autres bassistes, il devient progressivement multi-instrumentiste. C’est le temps de la « world music », des influences dites « exotiques ». Il découvre d’autres horizons et instruments : djembé, darbukka, didjeridoo. Puis le sampling et la musique électronique.


En 2005, à la faveur d’une nouvelle page professionnelle, il intègre un swing band, emmené par un tromboniste britannique et ancien de la Royal Navy. Après avoir plané au son du rock psychédélique des seventies, puis fait escale dans le répertoire du rock grunge de son adolescence, l’atterrissage en « Dixieland » s’avère très laborieux, mais le soutien et la persévérance insufflés par le leader, véritable père musical, paient et c’est dans ce contexte qu’il croise la route d’Anthony More, talentueux pianiste.


En 2007, une rencontre d’Anthony More au cours d’un dîner avec Philippe Quevauviller donne le ferment d’un groupe autour de la bossa nova et des chansons d’Henri Salvador, et ils invitent Chris à rejoindre le tout nouveau groupe BosSalvador avec Dyanne Bennink (saxophone, flûte, chant) et Jacques Gillet (batterie). Ils sont rejoints en 2010 par le percussionniste Miguel Uribe. Le groupe se dissout à la fin 2011 tout en gardant des liens qui se concrétiseront au fil des années par de nouvelles rencontres autour de la bossa nova, la chanson française et le jazz.


Christophe se met à la contrebasse électrique, et rejoint le groupe Betty & Co, dirigé par Bruno Desart (guitare), avec Dyanne Bennink (chant), Julie Legrand (violon), Anthony More (piano) et Eric Ivens (batterie). 


Depuis 2020, Il a rejoint le Pataphysique Café Orchestra qui reprend sous une forme jazzy des répertoires de la chanson française, en particulier Boris Vian, Michel Legrand, Claude Nougaro, Serge Reggiani. La formation se compose de Philippe Quevauviller (chant), Dominique Pièrard (guitare), Bruno Desart (guitare), Anthony More (piano), Berny Hoste (trompette), et lui-même à la contrebasse électrique. Cette même formation participe au projet « Brassens dans tous ses états », en association avec Jacques Martinez (saxophone, flûte). 

Bruxelles - Belgique

©2020 by Bossa Flor